60 jours à SEE/ 60 days in SEE

Arthur Windsor

Arthur Windsor

European Policy Master's student & Intern at SEE

Un stage aussi enrichissant pour la société que pour moi, une association aussi belle que les personnes que j’y ai rencontrées. Si ces deux mois à SEE sont passés très vite, entre congrès, conférences et meetings, je ne suis pas près de les oublier : une manière de pensée enrichie et une nouvelle vision de la société et l’entreprenariat. C’est ainsi que fin avril, j’apprends à connaitre une nouvelle ville, et un nouveau secteur de l’économie. Je ne m’attendais ni à m’intéresser autant à l’économie sociale, ni à découvrir une ville presque aussi magnifique que ma ville d’origine, Compiègne!

Une arrivée à Bruxelles suivi d’un départ immédiat pour Strasbourg (les 4, 5 et 6 mai pour la conférence Européenne sur l’économie sociale et l’AG de SEE), je n’ai pas eu de « soft landing » comme a dit Victor lors de mon arrivé : une plongée immédiate au cœur de l’économie sociale européenne, rien de mieux pour découvrir un secteur totalement inconnu pour moi !


Les personnes travaillant pour l’économie sociale et solidaire sont à l’image des valeurs pour lesquelles elles se battent : l’humain avant tout. J’ai pu rencontrer de belles personnes, rire, partager et apprendre. Rapidement, l’arrivée de deux nouveaux collègues enrichi encore davantage mon expérience.

S’ensuit alors des semaines de travail boulevard Charlemagne, durant lesquelles mes collègues sont petit à petit partis pour laisser place à de véritables amis. Les journées passent vite, je découvre le fonctionnement de SEE, l’importance de la communication et de la collaboration entre les différents acteurs de l’économie sociale européenne, tous main dans la main pour faire avancer leur cause et leur combat pour rendre la société plus juste et plus égalitaire.

Mon anglais s’améliore, ma connaissance de l’économie sociale s’affine et la fin du mois de juin se rapproche. Le temps passe vite, très vite. Les projets s’enchaînent, j’aide du mieux que je peux avec une équipe très motivée, guidée par Victor, qui ne s’applique pas à lui-même les horaires de travails décent qu’il préconise pour l’économie sociale.


Les congrès se sont succédés, j’ai de nouveau ri et appris.

Je ressors de ce stage grandi et humainement enrichi.

L’économie sociale a gagné un ami.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Keep reading

cookie policy social economy europe

This website uses cookies to ensure you get the best experience!